Dysfonctionnement mise en place PPCR Classe exceptionnelle

14/04/2018 13:03
Publié le 03/04/2018

Nous l'avions déjà annoncé : la note de service et l'arrêté la concernant ont été publiés. Pour ce qui est de l’éligibilité dans le « vivier des fonctions »[1], trop d’incertitudes apparaissent !

Pour ce qui est de l’éligibilité dans le « vivier des fonctions »[1], des collègues rencontrent des difficultés. En effet, il faudrait, selon les rectorats, avoir effectué un temps plein d’enseignement en BTS ou CPGE pendant 8 années, afin de pouvoir postuler au titre de la fonction « enseignement réalisé dans une section de technicien supérieur ou dans une formation technique supérieure assimilée ainsi que dans les classes préparatoires aux grandes écoles ». Une quotité horaire qui n’a pas été évoquée lors des négociations PPCR et qui ne figure ni sur la note de service ni sur l’arrêté concernant les maîtres du privé ! Cette quotité semble exigée au titre de la parité enseignants du public/enseignants du privé. Cela ne s’arrête pas là : les collègues retraités partis à la fin de l’année 2017 ou au début de 2018 ne peuvent pas participer à la campagne de promotion de façon rétroactive car ils ne sont plus en poste. Il est inacceptable que des enseignants soient tributaires du retard de l’administration : la Fep-CFDT se battra jusqu’au bout pour que les droits des enseignants ne soient pas bafoués.
 

(1)  Les enseignants promouvables à la classe exceptionnelle doivent remplir leur CV sur I-Professionnel et faire acte de candidature sur le vivier des fonctions.

 

Affiche